L’histoire du coup de marteau


Chaudière
La roue symbole de la vie … du mouvement qui repart

La juste rétribution ou le coût du coup de marteau

d’après Paul Watzlawick

On avait embauché un chaudronnier pour qu’il répare le système de chaudières d’un énorme navire à vapeur. Il écouta l’ingénieur lui décrire les problèmes, lui posa quelques questions, puis il se rendit à la chambre des chaudières. Il jeta un coup d’œil sur l’amoncellement de tuyaux; il écouta le cognement de la chaudière et les sifflements de la machine à vapeur pendant quelques minutes, puis il passa les mains sur quelques tuyaux.

Il se mit à chantonner tout doucement puis mit la main dans sa poche et en sortit un petit marteau; il frappa un seul coup sur une valve rouge, vif, et tout le système de chaudières recommença à fonctionner à la perfection.

Le chaudronnier retourna chez lui.

Lorsque l’armateur du bateau reçut une facture l’enjoignant de verser 1000$ au chaudronnier, celui-ci fit appeler le capitaine du navire qui se mit en colère et se plaignit que le chaudronnier avait passé au plus une quinzaine de minutes dans la chambre des chaudières.

Ainsi l’armateur demanda au chaudronnier de lui envoyer un compte détaillé.
Ce que fit le chaudronnier :
Donner un coup de marteau : 0,50 $
Déterminer l’endroit où frapper : 999,50 $

=> Total : 1000 $

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *